Biomasse

Eifel-Holz en tant que prestataire de services pour les centrales à Biomasse.

En raison de sa situation dans une région densément boisée et de sa connaissance de la transformation du bois et des matières premières de substrat, Eifelholz propose un service aux entreprises qui ont besoin de biomasse pour une utilisation thermique.

Le terme « biomasse » désigne toutes les substances d’origine organique (contenant du carbone). Chez Eifelholz, il s'agit exclusivement de matériaux non traités tels que les résidus de bois provenant de l'industrie forestière et des scieries, ainsi que les fractions grossières issues du recyclage des déchets verts.

Il est important que les centrales bioénergétiques reçoivent des composants de qualité constante au bon moment pour assurer un processus optimal. Bien entendu, le pouvoir calorifique et la teneur en cendres des matériaux utilisés jouent un rôle économique majeur.

Le principal client de la biomasse traitée par Eifelholz est la centrale de cogénération d'IBV située à Vielsalm, en Belgique. La centrale de cogénération a une capacité thermique de 60 MW et une puissance électrique de 20 MW. Elle a donc besoin d’une quantité annuelle de 320 000 tonnes. Elle appartient à l'entreprise de traitement du bois Industrie de Bois Vielsalm & CIE s.a. (IBV), l'une des plus importantes scieries d'Europe. Une usine de production de pellets de bois y est également raccordée.


Combustion neutre en CO2

Les plantes absorbent et emmagasinent le carbone (C) par la photosynthèse. Si la biomasse de ces plantes est brûlée, ce carbone est libéré dans l'atmosphère sous forme de dioxyde de carbone (CO2). Lors de la combustion de la biomasse, la quantité de carbone libérée est égale à celle que les plantes ont absorbée pendant leur croissance. La biomasse est donc considérée comme neutre en CO2 lors de la combustion. Les combustibles fossiles, comme le charbon et le pétrole, contiennent également du carbone. Cependant, le carbone contenu dans les combustibles fossiles a été retiré de l'atmosphère il y a des millions d'années. Lors de la combustion, il est libéré et provoque une augmentation de la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère qui contribue à ce qu'on appelle l'effet de serre.